Logo de My EKG, le Web de l'Électrocardiogramme

Blocs atrio-ventriculaires du deuxième degré


Articles reliés : Blocs AV, Bloc AV du premier degré.

Lors d'un Bloc AV du deuxième degré, une absence intermittente de la conduction atrio-ventriculaire se produit. C'est pourquoi toutes les ondes ne sont pas suivies d'un complexe QRS, présentant, de la sorte, des pauses lors de la stimulation ventriculaire.

D'un point de vue classique, on a séparé les Blocs AV du 2ème degré en deux : d'un côté, Mobitz I ou phénomène de Luciani-Wenckebach ; de l'autre, Mobitz II.

Dans cet article, nous abordons également le Bloc AV du 2ème degré avec conduction 2:1 et le Bloc AV de haut degré.


Bloc AV du 2ème degré : Mobitz I ou phénomène de Luciani-Wenckebach

Lors d'un Bloc atrio-ventriculaire du 2ème degré, Mobitz I, il se produit une pause dans la conduction AV en même temps qu'un allongement progressif de l'intervalle PR sur les battements précédents.

Pour le dire d'une autre façon : l'intervalle PR s'allonge progressivement jusqu'à ce que l'onde P ne conduise plus (phénomène de Luciani-Wenckebach). On observe également un écourtement des intervalles RR précédents jusqu'à la pause.

Blocs atrio-ventriculaires du deuxième degré Mobitz I ou Luciani-Wenckebach

Bloc AV du 2ème degré : Mobitz I (Luciani-Wenckebach) : Allongement progressif de l'intervalle PR jusqu'à ce qu'une onde P ne conduise plus (en rouge).

Caractéristiques électrocardiographiques :

  • Allongement progressif de l'intervalle PR jusqu'à ce qu'une onde P ne soit plus suivie d'un complexe QRS (onde P bloquée).
  • Ecourtement progressif de l'intervalle RR jusqu'à ce que l'onde P se bloque.
  • L'intervalle RR qui comprend l'onde P bloquée est plus court que les deux intervalles PP précédents.

Dans le cas où les intervalles PR antérieurs à l'onde P non conduite en soient pas constants, on considèrera également cela comme un Bloc AV du 2ème degré, Mobitz I 1 2.

On a besoin d'au moins deux intervalles PR avant l'onde P non conduite pour pouvoir déterminer le type de Bloc AV dont il s'agit.

Le Bloc AV du 2ème degré, Wenckebach est considéré comme bénin et est habituellement asymptomatique. Chez la plupart des patients, il n'évolue pas vers des Blocs AV plus graves. Cependant, on recommande, chez les patients âgés, de faire un contrôle plus approfondi.

Bloc AV du 2ème degré : Mobitz II

Le Bloc atrio-ventriculaire du 2ème degré, Mobitz II apparaît moins fréquemment mais signifie presque toujours une maladie sévère du système de conduction 3.

On le différencie du Bloc AV du 2ème degré, Mobitz I en ce que ses intervalles PR sont constants, avant et après l'onde P bloquée.

Caractéristiques électrocardiographiques :

  • Onde P non conduite accompagnée d'intervalles PR antérieurs et postérieurs d'une durée identique.
  • L'intervalle PR postérieur à l'onde P bloquée a une durée identique aux précédents.
  • L'intervalle RR qui comprend l'onde P bloquée est égal à la somme de deux intervalles PP.
Blocs atrio-ventriculaires du deuxième degré, Mobitz II

Bloc AV du 2ème degré Mobitz II : Intervalle PR constant avant l'onde P non conduite, les derniers battements avec une conduction AV 2:1.

Lors d'un Bloc AV du 2ème degré, Mobitz II, le trouble du système de conduction est généralement éloigné du faisceau de His, surtout s'il est associé à un Bloc de branche.

Le Bloc AV du 2ème degré, Mobitz II requiert l'implantation d'un pacemaker définitif pour des raisons de pronostic, y compris chez des patients asymptomatiques. Généralement, on implante un pacemaker double-chambre avec une programmation DDDR 4.


Bloc AV du 2ème degré 2/1

Lors d'un Bloc du 2ème degré 2/1, il existe une onde P conduite qui alterne avec une onde P bloquée.

S'il n'existe pas deux intervalles PR consécutifs, il est impossible de déterminer si le Bloc AV du deuxième degré est de type I ou de type II et donc de déterminer si l'intervalle PR est variable ou constant 1.

Blocs atrio-ventriculaires du deuxième degré 2/1

Bloc AV du 2ème degré : 2/1
Une onde P conduite alterne avec une onde P bloquée (en rouge). L'intervalle PR (en bleu) des ondes P conduites est constant.

Normalement, à l'aide d'une longue bande de rythme ou d'un Holter de 24 heures, on peut déterminer le type de bloc dont il s'agit, bien qu'en certaines occasions il soit nécessaire de procéder à un examen électrophysiologique.


Bloc AV du 2ème degré de haut degré

Lors d'un Bloc AV du 2ème degré de haut degré, on observe sur l'ECG plus d'une onde P non conduite consécutivement (3:1 ou plus).

Identifier le type de Bloc AV du 2ème degré dont il s'agit est également difficile. Comparer les intervalles PR des complexes conduits peut se révéler utile 1.

Blocs atrio-ventriculaires de haut degré

Bloc AV de haut degré:
Après une onde P conduite, deux ondes P bloquées (en rouge).

Ce type de Bloc représente de plus grands risques et incarne un pire pronostic que les Blocs précédents car il peut occasionner des épisodes de sévère bradycardie symptomatique.

Le Bloc AV de haut degré nécessite généralement l'implantation d'un pacemaker définitif, en général de type DDDR.


Articles reliés : Blocs AV, Bloc AV du premier degré.

Références

Si ça vous a plu... Partagez-le !