Logo de My EKG, le Web de l'Électrocardiogramme

Intervalle QT


Intervalle QT

L'intervalle QT se mesure depuis le début du complexe QRS jusqu'à la fin de l'onde T. Il représente la durée de la systole électrique ventriculaire (l'union de la dépolarisation et de la repolarisation ventriculaire).

L'intervalle QT inclut l'intervalle QRS, le segment ST et l'onde T.

L'onde U doit être exclue de la mesure de l'intervalle QT. L'inclusion de l'onde U peut “augmenter” le QTc de 80 à 200 ms et précipiter inutilement un diagnostic de syndrome du QT long 1.


QT corrigé

L'intervalle QT varie en fonction de la fréquence cardiaque : il diminue à des fréquences cardiaques élevées et augmente à des fréquences lentes. Aussi, pour déterminer s'il est normal ou non, on doit réaliser une correction adaptée par la fréquence (QT corrigé ou QTc).

Intervalle QT normal

Intervalle QT normal : Intervalle QT de 380 ms, intervalle QT corrigé de 425 ms affichant une fréquence cardiaque de 75 bpm.

Parmi les nombreuses formules proposées pour décrire cette relation, la plus largement utilisée pour corriger par la fréquence cardiaque est la formule de Bazett. Cependant, il y a, avec cette formule, une sur-correction à fréquences cardiaques élevées et une sous-correction à fréquences cardiaques basses 3.

Formules utilisées pour estimer le QTc

  • 1. Formule de Bazett 4: QTc = QT / √RR.
  • 2. Formule de Fridericia 5: QTc = QT / RR1/3
  • 3. Formule de Framingham 6: QTc = QT + 0.154 (1−RR)

Les corrections de Fridericia et de Framingham peuvent faire montre d'une correction plus uniforme sur un plus grand panel de fréquences cardiaques. Lorsque la fréquence cardiaque est particulièrement rapide ou lente, les corrections de Fridericia ou de Framingham sont plus précises et devraient être de rigueur 2.

Prolongation de l'intervalle QT

L'intervalle QT devient pathologique s'il excède 440 ms chez les hommes et 460 ms chez les femmes

L'intervalle QT long est associé à un plus grand risque d'arythmies cardiaques puisqu'il peut causer des post-dépolarisations précoces provoquant des torsades de pointes qui peuvent mener à une fibrillation ventriculaire et à la mort subite 3.

Intervalle QT long

Intervalle QT long : Intervalle QT de 480 ms, intervalle QT corrigé QT de 537 ms affichant une fréquence cardiaque de 75 bpm.

La prolongation de l'intervalle QT peut être causée par diverses altérations génétiques ou par le syndrome du QT long acquis. Le syndrome du QT long acquis est plus répandu que sa forme congénitale 7.

Causes à l'origine d'un intervalle QT long

  • Syndrome du QT long congénital (SQTL) :
    • Syndrome de Romano-Ward.
    • Syndrome de Jervell, Lange-Nielsen.
  • Syndrome du QT long acquis :
    • Médicaments..
    • Hypertrophie du ventricule gauche.
    • Ischémie myocardique.
    • Altérations électrolytiques : hypokaliémie, hypocalcémie, hypomagnésémie.
    • Acidocétose diabétique.
    • Anorexie nerveuse ou boulimie.
    • Maladie liée à la thyroïde.

Les médicaments sont une des causes les plus fréquentes de prolongation acquise de l'intervalle QT 7.

Plus de 50 médicaments ont été décrits comme provoquant la prolongation de l'intervalle QT. Certains d'entre eux sont des médicaments communs, parmi eux figurent les antihistaminiques et les décongestionnants, les diurétiques, les antibiotiques, les antiarythmiques, les antidépresseurs et les antipsychotiques, les médicaments contre le cholestérol et le diabète.


Intervalle QT court

Généralement, un intervalle QTc inférieur à 350 ms est admis comme pathologique.

Intervalle QT court

Intervalle QT court : Intervalle QT de 280 ms, intervalle QT corrigé de 313 ms affichant une fréquence cardiaque de 75 bpm.

Causes à l'origine d'un intervalle QT court

  • Syndrome du QT court congénital (SQTC).
  • Hypercalcémie.
  • Hyperkaliémie.
  • Effets d'un traitement à base de digoxine.
  • Syndrome de fatigue chronique, atropine, catécholamine, hyperthermie.

Syndrome de l'intervalle QT court congénital (SQTC)

Gussak et al. (2000) furent les premiers à décrire l'intervalle QT court comme un nouveau syndrome clinique 8.

Le syndrome du QT court (SQTC) est une canalopathie cardiaque héréditaire caractérisée par un intervalle QT anormalement court et un risque amplifié d'arythmies auriculaires et ventriculaires.

Son diagnostic se base sur l'évaluation des symptômes (syncope ou arrêt cardiaque), l'histoire familiale et les découvertes électrocardiographiques. Le défibrillateur automatique implantable (DAI) est la thérapie de premier plan sur des patients souffrant de cette maladie.

Hypercalcémie

L'intervalle QTc est inversement proportionnel aux niveaux de calcium sérique atteignant jusqu'à des valeurs de 16 mg/dl. Lors d'une hypercalcémie, le segment ST est court et la durée du QTc se trouve réduite.

Hyperkaliémie

Chez des patients présentant une hyperkaliémie légère ou modérée, l'intervalle QT peut être écourté ; pour autant, l'amplitude de l'onde T peut connaître une augmentation progressive.

Digoxine

Un traitement à base de Digoxine cause fréquemment des altérations du segment ST et de l'onde T. Il peut également engendrer un intervalle QT court et un intervalle PR prolongé.

Autres Causes

Un intervalle QT plus court que la normale peut également être observé chez les patients présentant un syndrome de fatigue chronique ; ou en réponse à l'atropine, à les catécholamines et à l'hyperthermie 10.

Nous espérons vous avoir aidé à évaluer l'intervalle QT. Si vous cliquez sur le bouton Suivant, nous vous expliquerons comment calculer l'axe du cœur sur un électrocardiogramme.

Précédent | Suivant


Références

Si ça vous a plu... Partagez-le !