Logo de My EKG, le Web de l'Électrocardiogramme

Bloc de branche gauche


Lorsque le stimulus électrique provenant du nœud AV n'est pas conduit par la Branche gauche du Faisceau de His, un Bloc de branche gauche complet se produit.

Cette interruption de l'impulsion doit être occasionnée avant la subdivision de la branche gauche car si elle affecte seulement un des faisceaux, on sera face à un Bloc fasciculaire gauche.

Si les deux faisceaux de la branche gauche sont affectés, un Bloc de branche gauche complet se produira également.

Bloc de branche gauche

Bloc de branche gauche

  • 1. Nœud atrioventriculaire et Faisceau de His.
  • 2. Branche droite normale.
  • 3. Branche gauche bloquée.

Cette altération empêche que le stimulus électrique dépolarise le ventricule gauche normalement car il est seulement conduit par la branche droite, dépolarisant ainsi en premier lieu les régions dépendantes de cette branche (ventricule droit et tiers droit du septum interventriculaire).

Ensuite, le stimulus atteint, à travers le myocarde, le ventricule gauche, augmentant le temps de dépolarisation des ventricules (complexe QRS large) et générant les altérations de l'électrocardiogramme.

Electrocardiogramme d'un Bloc de branche gauche

Electrocardiogramme d'un Bloc de branche gauche
  • Complexe QRS large (supérieur à 120 ms).
  • V1 : Complexe QS large.
  • V6 : Onde R large et haute qui peut présenter des empâtements ou des crochetages.
  • Absence d'ondes Q sur D1, V5 et V6. Il peut y avoir une petite onde Q sur aVL.
  • Altérations de la repolarisation. Le segment ST et l'onde T sont opposés au complexe QRS (ST en sous-décalage et onde T négative sur V5-V6) 1.

Rappel : Pour déterminer si un électrocardiogramme présentant un complexe QRS large est le signe d'un Bloc de branche gauche ou droite, vous avez seulement à observer les dérivations V1 et V6.

Différences entre une conduction normale et un Bloc de branche gauche

Conduction normale :

Au début du complexe QRS, on observe une petite onde r sur V1 et une petite onde q sur V6, reflet de la dépolarisation de la région gauche du septum (première zone à être dépolarisée).

Par la suite, les deux ventricules se dépolarisent -avec une prédominance des forces gauches-, produisant une onde S profonde sur V1 et une onde R haute sur V6.

Bloc de branche gauche :

Sur l'ECG d'un Bloc de branche gauche, le septum se dépolarise depuis la branche droite et dans la direction droite-gauche (direction contraire à la normale). Les ondes r et q initiales disparaissent des dérivations V1 et V6 respectivement.

Par la suite, les deux ventricules se dépolarisent -avec une prédominance des forces électriques gauches-, mais cela prend plus de temps.

Cela génère sur V1 une onde négative, profonde et large (complexe QS) et sur V6 une onde R haute et large 2.

Différences entre un ECG normal et celui d'un Bloc de branche gauche :

Electrocardiogramme normal : Complexe QRS étroit. V1 présente une morphologie de complexe rS et V6 une morphologie de complexe qR. Onde T normale.

Electrocardiogramme présentant un Bloc de branche gauche complet : Complexe QRS large. V1 présente un complexe QS large et V6 une onde R haute et large.

Lors d'un Bloc de branche gauche, il existe également des altérations secondaires des altérations de la dépolarisation. C'est pourquoi le segment ST est en sous-décalage et les ondes T sont négatives sur les dérivations affichant une onde R haute (V5 et V6).

Rappel : l'onde T est généralement contraire au complexe QRS.


Causes du Bloc de branche gauche

A la différence du Bloc de branche droit, le Bloc de branche gauche est généralement associé à une pathologie cardiaque.

Les principales maladies à l'origine d'un Bloc de branche gauche sont :

  • L'hypertrophie ventriculaire gauche secondaire à une hypertension artérielle ou une sténose aortique.
  • La cardiopathie ischémique.
  • Les valvulopathies : sténose aortique, sténose mitrale et insuffisance aortique.
  • La cardiomyopathie dilatée et la cardiomyopathie hypertrophique.
  • Les maladies dégénératives du système de conduction (chez les patients âgés).
  • Il peut apparaître à des fréquences cardiaques élevées (conduction aberrante).
  • C'est peu fréquent mais on peut l'observer chez des patients affichant des examens cardiologiques complètement normaux.

Le Bloc de branche gauche peut être le premier indice d'une maladie cardiaque inconnue. Aussi, il faut faire passer un examen cardiologique à tout patient dont le diagnostic est inconnu ou pour qui on a récemment diagnostiqué un Bloc de branche gauche.


Traitement du Bloc de branche gauche

Le Bloc de branche gauche ne requiert pas de traitement en soi. Il faudra, en revanche, traiter les maladies qui ont provoqué son apparition.

Chez les patients présentant les symptômes d'un syndrome coronarien aigu et l'ECG d'un Bloc de branche gauche préalablement insoupçonné ou nouvellement apparu, il devra être traité de la même manière qu'un infarctus aigu avec sus-décalage du segment ST, c'est-à-dire par fibrinolyse ou angioplastie primaire.

Chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, le Bloc de branche gauche peut provoquer une asynchronie du ventricule gauche (le septum et la paroi latérale se contractent de manière asynchrone) ce qui empire l'examen et le pronostic du patient. L'implantation d'un pacemaker de resynchronisation comporte généralement une amélioration de la fonction ventriculaire et la survie de ces patients.

Le Bloc de branche alternant (Bloc de branche gauche qui alterne avec un Bloc de branche droit) est un critère d'implantation de pacemaker définitif 3.

Références

Précédent | Suivant

Si ça vous a plu... Partagez-le !