Logo de My EKG, le Web de l'Électrocardiogramme

Ondes de l'électrocardiogramme


Ondes de l'électrocardiogramme

Les ondes sont les différentes fluctuations qu'adopte le tracé de l'ECG vers le haut ou vers le bas. Elles sont le produit des potentiels d'accion qui se produisent durant la stimulation cardiaque et se répètent d'un battement à un autre, sauf altérations.

Les ondes électrocardiographiques classiques ont été nommées P, Q, R, S, T, U dans cet ordre et sont unies entre elles par une ligne isoélectrique.

Onde P

L'onde P est la première onde du cycle cardiaque. Elle représente la dépolarisation des oreillettes. Elle est composée par la superposition de l'activité électrique des deux oreillettes.

Sa partie initiale correspond à la dépolarisation de l'oreillette droite et sa partie finale à celle de l'oreillette gauche.

La durée normale de l'onde P est inférieure à 0,10s (2,5mm de largeur) et son voltage maximum s'élève à 0,25mV (2,5mm de hauteur). Lorsqu'elle est générée par le nœud sinusal, elle est positive sur toutes les dérivations, excepté sur aVR où elle est négative et sur V1 qui doit être isodiphasique.

Durant la dilatation des oreillettes, l'onde P peut augmenter en hauteur ou en durée (voir Altérations des ondes et intervalles). Elle est absente de la fibrillation auriculaire.

Article relié: Altérations des ondes et intervalles.

Onde Q

Deux choses importantes au sujet de cette onde :

1. S'il y a une onde positive réduite dans le complexe QRS suivie d'une onde négative, l'onde négative n'est pas une onde Q mais une onde S -aussi petite soit l'onde positive précédente-.

2. Toute onde Q ne signifie pas infarctus. Sur un électrocardiogramme normal, il y a des ondes Q sur certaines dérivations sans qu'elles aient une quelconque signification pathologique.

Caractéristiques de l'onde Q normale

  • Dérivations périphériques : L'onde Q normale est généralement étroite et peu profonde (moins de 0,04s de largeur et 2mm de profondeur) et ne dépasse pas, en général, 25% du complexe QRS. On peut signaler une onde Q relativement profonde sur D3 sur des cœur positionnés horizontalement et un complexe QS sur aVL sur des cœur positionnés verticalement. Il est normal de rencontrer une onde Q profonde sur aVF.
  • Dérivations précordiales : Il ne doit jamais y en avoir sur V1-V2. Normalement, on observe une onde Q sur V5-V6 qui est généralement inférieure à 0,04s de largeur, 2mm de profondeur et qui ne doit pas dépasser 15% du complexe QRS.

Complexe QRS

Il est formé par un ensemble d'ondes qui représentent la dépolarisation des ventricules. Sa durée oscille entre 0,06s et 0,10s. Il peut adopter plusieurs morphologies en fonction de la dérivation (voir Morphologie du complexe QRS).

  • Onde Q : Si la première onde du complexe QRS est négative, on l'appelle Q.
  • Onde R : C'est la première onde positive du complexe QRS. Elle peut être précédée d'une onde négative (onde Q) ou non. S'il y avait une autre onde positive dans le complexe QRS, on l'appellerait R'.
  • Onde S : C'est l'onde négative qui apparaît après l'onde R.
  • Onde QS : Lorsqu'un complexe est complètement négatif, sans présence d'onde positive, on l'appelle QS. Il est généralement signe de nécrose.
  • Ondes R' et S' : Lorsqu'il y a plus (+) d'une onde R ou plus (+) d'une onde S, on les appelle R' et S'.

Rappel : Si, dans un complexe QRS, il y a une onde positive initiale réduite, aussi petite soit-elle, celle-ci sera une onde R et l'onde négative qui la suit sera une onde S, pas une onde Q. Les confondre est une erreur fréquente.

Onde T

Elle représente la repolarisation des ventricules. Généralement, son amplitude est inférieure à celle du complexe QRS qui la précède.

Sur un électrocardiogramme normal, elle est positive sur toutes les dérivations, sauf sur aVR, bien qu'elle puisse être négative sur D3 chez des personnes obèses et sur V1-V4 chez des enfants, des jeunes et des femmes.

L'onde T normale est asymétrique, sa portion ascendante étant plus lente que sa portion descendante. Son amplitude maximale est inférieure à 5mm sur les dérivations périphériques et inférieure à 15mm sur les dérivations précordiales.

Il existe de multiples pathologies qui provoquent des altérations de l'onde T, comme la cardiopathie ischémique ou l'hyperkaliémie (voir Altérations de l'onde T).

Onde U

C'est une onde habituellement positive, dont le voltage est faible, qui apparaît principalement sur les dérivations précordiales -immédiatement après l'onde T-. On ignore son origine, elle pourrait représenter la repolarisation des muscles papillaires.

Lors d'une hypokaliémie modérée ou sévère et d'un traitement à la digoxine, il est courant de noter la présence d'ondes U proéminentes.

Précédent | Suivant

Si ça vous a plu... Partagez-le !