Logo de My EKG, le Web de l'Électrocardiogramme

Morphologie du complexe QRS sur l'électrocardiogramme


Le complexe QRS peut présenter des morphologies différentes en fonction de la dérivation et des altérations que peut présenter le patient.

Polarité du complexe QRS : positif, négatif ou isodiphasique ?

La polarité du complexe QRS est importante lorsqu'il s'agit de déterminer l'axe du cœur sur l'électrocardiogramme. La polarité du complexe QRS sur les dérivations I et aVF nous permet d'estimer rapidement s'il est normal ou non.

De plus, un complexe QRS majoritairement négatif sur les dérivations précordiales peut laisser penser à des altérations de la face antérieure du cœur.

Mais quand est-ce-qu'un complexe QRS est positif ou négatif ?

Complex QRS Positif

Complexe QRS positif : Lorsque la hauteur de la plus grande onde positive (R ou R') est supérieure à la profondeur de la plus grande onde négative (Q ou S).

Complexe QRS Négatif

Complexe QRS négatif : Lorsque la hauteur de la plus grande onde positive (R ou R') est inférieure à la profondeur de la plus grande onde négative (Q ou S).

omplexe QRS isodiphasique

Complexe QRS isodiphasique : Lorsque la hauteur de la plus grande onde positive et la profondeur de la plus grande onde négative sont similaires.

Signification électrocardiographique :

Lorsque le complexe QRS est clairement positif, cela signifie que l'impulsion électrique s'approche de la dérivation à laquelle on se réfère. Si le complexe QRS est négatif, l'impulsion s'éloigne de ladite dérivation. Si le complexe QRS est isodiphasique, cela signifie que la direction de l'impulsion est perpendiculaire à la dérivation.

Morphologie du complexe QRS

Certains auteurs préfèrent distinguer les différentes morphologies du complexe QRS en utilisant des lettres majuscules et minuscules. Logiquement, on attribue aux ondes dont la longitude est élevée une lettre majuscule et aux ondes dont la longitude est faible une minuscule.

Dans certains articles de My EKG, nous utilisons cette classification pour faciliter votre compréhension car nous la considérons comme une manière simple de distinguer les différentes morphologies que peut adopter le complexe QRS.

Morphologie du complexe QRS Rs

Rs : Onde R haute suivie d'une petite onde S. Sur un électrocardiogramme normal, nous trouvons ce complexe sur les dérivations précordiales de V4 à V6 et sur les dérivations périphériques, excepté aVR.

Morphologie du complexe QRS qRs

qRs : Petite onde Q initiale (non pathologique) suivie d'une onde R haute et d'une petite onde S. Sur un électrocardiogramme normal, on peut l'observer sur V5 et V6.

Morphologie du complexe QRS RS

RS : Onde R haute suivie d'une onde S profonde dont les longitudes sont identiques (complexe QRS isodiphasique). C'est la morphologie typique de V3.

Morphologie du complexe QRS rS

rS : Onde R basse suivie d'une onde S profonde. Morphologie normale sur V1 et V2.

En cas d'hémibloc postérieur, on rencontre ce complexe sur les latérales (I et aVL) et en cas d'hémibloc antérieur, sur les inférieures. C'est une erreur fréquente que de la confondre avec un complexe QS lorsque l'onde R est très petite.

Morphologie du complexe QRS Qr

Qr : Onde Q profonde suivie d'une petite onde R. Morphologie normale sur aVR. La rencontrer sur une autre dérivation est signe de nécrose myocardique (infarctus préalable) dans la région du coeur correspondante.

Morphologie du complexe QRS QS, nécrose

QS : Présence d'une seule onde négative profonde. C'est un signe de nécrose myocardiaque dans la région proche des dérivations cardiaques. On ne doit pas la trouver sur un ECG normal.

Morphologie du complexe QRS rSr', Bloc de branche droit

rSR' : Présence d'une petite onde R suivie d'une onde S profonde et d'une seconde onde R haute (R'). Ce complexe est caractéristique du Bloc de branche droit et du Bloc de branche droit incomplet. On l'observe également dans des cas de Syndrome de Brugada.

Autres morphologies : Comme vous l'aurez compris, il existe beaucoup d'autres morphologies du complexe QRS. Nous avons mentionné les plus fréquentes et importantes mais l'on peut aussi observer, parmi tant d'autres, des ondes R larges, des complexes rSr', QR, qR, qRS et qrS.

Si ça vous a plu... Partagez-le !