Logo de My EKG, le Web de l'Électrocardiogramme

Le rythme cardiaque


On peut définir le rythme cardiaque comme la succession des battements du cœur. Sur l'électrocardiogramme, on parle de la succession des complexes QRS pendant toute la durée de celui-là.

Habituellement, le rythme cardiaque est régulier avec fréquence cardiaque normal (entre 60 bpm et 100 bpm) bien que certaines maladies (voir arythmies) puissent faire qu'il soit irrégulier, trop rapide ou trop lent.


Rythme cardiaque régulier

La première étape de l'analyse du rythme cardiaque consiste à déterminer s'il est régulier ou irrégulier. Pour cela, on doit mesurer la distance entre deux ondes R consécutives (intervalle RR). Si le rythme est régulier, cette distance est identique d'un battement à un autre.

Normalement, on peut estimer si le rythme cardiaque est régulier seulement en le regardant, mais, en cas de doute, vous pouvez le mesurer avec un compas ou une règle.

Rythme Cardiaque irrégulier

Rythme cardiaque irrégulier. Observez les intervalles RR différents.

Rythme sinusal normal

Le rythme sinusal est le rythme normal du cœur. Il est produit par le nœud sinusal, qui stimule les deux oreillettes, passe par le nœud AV et conduit aux ventricules en passant par le faisceau de His (voir Système de conduction du cœur).

Conduction cardiaque et représentation sur l'ECG

Rythme sinusal, rapport anatomique dans le cœur
  • 1- Stimulation du nœud sinusal et dépolarisation auriculaire (onde P).
  • 2- Stimulus retardé lors de son passage par le nœud AV (segment PR).
  • 3- Dépolarisation ventriculaire (QRS)
  • 4- Repolarisation ventriculaire (onde T)

Afin de déterminer si un électrocardiogramme est en rythme sinusal normal, il doit avoir les caractéristiques suivantes :

  • Une onde P positive sur les dérivations inférieures (D1, D3 et aVF) et sur les précordiales de V2 à V6 ; négative sur aVR et isodiphasique sur V1.
  • Chaque onde P doit être suivie d'un complexe QRS.
  • L'intervalle RR doit être constant.
  • L'intervalle PR doit être égal ou supérieur à 0,12 secondes.
  • La fréquence cardiaque doit être située entre 60 et 100 battements par minute

En résumé : S'il présente une onde P sinusale, toujours suivie d'un complexe QRS, ainsi qu'un intervalle PR et une fréquence cardiaque normale, nous pourrons dire que l'électrocardiogramme est en rythme sinusal.


Tachycardie et bradycardie sinusale

Lorsque la fréquence cardiaque dépasse les 100 bpm, on appelle ce phénomène tachycardie ; lorsqu'elle est inférieure à 60 bpm, on appelle cet autre phénomène bradycardie.

Tachycardie sinusale :

L'électrocardiogramme remplit toutes les caractéristiques décrites, correspondantes au rythme sinusal, mais la fréquence qu'il affiche est supérieure à 100 bpm.

Électrocardiogramme de Tachycardie sinusale

Tachycardie sinusale à 136 bpm

Normalement, la tachycardie sinusale ne traduit pas une affectation cardiologique, elle apparaît chez des personnes saines faisant de l'activité physique. Elle apparaît également comme effet secondaire à des maladies nécessitant une plus grande consommation d'oxygène de la part de l'organisme, telles que des infections, choc ou infarctus du myocarde.

Bardycardie sinusale :

L'électrocardiogramme remplit toutes les caractéristiques propres au rythme sinusal mais la fréquence cardiaque est inférieure à 60 bpm.

Électrocardiogramme de Bradycardie sinusale

Bradycardie sinusale à 48 bpm

La bradycardie sinusale ne signifie pas toujours pathologie cardiaque. Elle est fréquemment observée chez les sportifs et chez les patients suivant un traitement à base de médicaments qui ralentissent la fréquence cardiaque (Bêta-bloquants, antiarythmiques).

Lorsque la bradycardie sinusale présente des fréquences très lentes (inférieures à 40 bpm) ou lorsqu'elle est symptomatique (vomissements, syncopes ou présyncopes), sans traitement qui puisse en justifier, il faudra écarter la piste du dysfonctionnement du nœud sinusal ou d'autres bradyarythmies.


Autres sortes de rythmes

Les arythmies cardiaques sont des troubles du rythme cardiaque qui, dans la plupart des cas, diffèrent du rythme sinusal. Ci-dessous, vous trouvez une liste des plus fréquentes. Si vous souhaitez obtenir plus d'informations au sujet de n'importe laquelle de ces arythmies, vous pouvez cliquer sur son nom et vous rendre sur la page correspondante.

Nous espérons vous avoir aidé à analyser le rythme cardiaque. Si vous cliquez sur le bouton Suivant juste en dessous, nous passerons à l'explication suivante : “Comment évaluer l'intervalle PR de l'électrocardiogramme ?”

Précédent | Suivant

Si ça vous a plu... Partagez-le !